Tuto halloween : Citrouille en pâte à modeler

Un petit tuto pour halloween histoire d'occuper les enfants alors que les week-end commencent à être pluvieux.

Citrouille en pâte à modeler




Ingrédients

pâte orange
pate verte
cure dent


Mode d'emploi


1/ faire une boule de pate orange

 
2/ écraser un petit le dessus
 
 
3/ avec un cure-dent, marquer les rainures 

 
 
 
la base de la citrouille est ainsi formée
 
 
4/ Pour la base verte, réaliser une étoile à la main ou à l'aide d'un emporte-pièce
 
 
 
5/ placer l'étoile sur la base de la citrouille. Avec un cure dent, marquer les nervures centrales
 
 
et les petites nervures sur chaque feuilles en posant le cure-dent obliquement par rapport à la nervure centrale
 
6/ Pour la tige, rouler un fin boudin de pâte verte et en couper un petit bout de 3mm.. La placer au centre de l'étoile verte
 
 

Mots-clés à copier/coller : pâte à modeler, citrouille, halloween, pates


 

Livre : Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-Lugand

Aujourd'hui je vous parle d'un coup de cœur, d'une découverte littéraire qui m'a touché en plein cœur : le livre de Agnès Martin-Lugand 

Les gens heureux lisent et boivent du café  


Mot de l'éditeur :


« Ils étaient partis en chahutant dans l'escalier. [.] J'avais appris qu'ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m'étais dit qu'ils étaient morts en riant. Je m'étais dit que j'aurais voulu être avec eux. » 


Diane a perdu brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l'exception de son cour, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l'existence. C'est peut-être en foulant la terre d'Irlande, où elle s'exile, qu'elle apercevra la lumière au bout du tunnel. 

L'histoire de Diane nous fait passer par toutes les émotions. Impossible de rester insensible au parcours tantôt dramatique, tantôt drôle de cette jeune femme à qui la vie a tout donné puis tout repris, et qui n'a d'autre choix que de faire avec.


Mon avis :

Quand on devient parent, la mort est une question qui arrive forcément sur le tapis, que ce soit pendant la grossesse ou plus tard en se disant s'il m'arrivait quelque chose que deviendrait mon enfant ? Diane, le personnage central du livre, ne se pose pas la question elle le vit, au jour le jour, seconde après seconde. Mais comment se reconstruire, comment continuer à vivre quand tous sont partis, quand votre vie s'est écroulée ? Avec un vocabulaire simple, des descriptions limpides, l'auteure nous embarque dans les tourments que vit Diane au quotidien. De ses downs à ses petites joies ponctuelles, on suit la reconstruction de la jeune femme dans un parcours atypique et finalement semé d’embûches. Alors oui comme certains commentaires l'ont déjà mentionné on est un peu dans le roman à l'eau de rose mais on est aussi dans un roman plein d’émotions qui m'a touché en plein cœur. J'ai pleuré, j'ai ri et j'ai surtout dévoré ce bouquin qui bien que construit sur certains clichés nous amène à réfléchir sur la vie et sur les petits bonheurs ou les petits tracas du quotidien. Mais c'est surtout un livre qui permet de relativiser.

Est ce que je le conseille ? 

Un grand oui mais pas en phase de déprim et avec une bonne boîte de mouchoirs !


Bonne lecture

Livre : 13 reasons why de Jay Asher

Une série que je n'ai pas vu mais un livre que j'ai lu très vite
 

13 reasons why de Jay Asher

 

Résumé :

Clay Jensen ne veut pas entendre parler des enregistrements qu'Hannah Baker a laissés. Hannah est morte, ses secrets avec elle. Pourtant, son nom figure sur ces enregistrements. Il est l'une des raisons, l'une des treize responsables de sa mort. D'abord choqué, Clay écoute les cassettes en cheminant dans la ville. Puis, il se laisse porter par la voix d'Hannah. Hannah en colère, Hannah heureuse, Hannah blessée et peut-être amoureuse de lui. C'est une jeune fille plus vivante que jamais que découvre Clay. Une fille qui lui dit à l'oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer.
 

Mon avis:

Plusieurs collègues m'ont parlé de la série et suite à un bref passage à la fnac avant les vacances je suis tombée dessus. J'ai dévoré ce bouquin. Chaque chapitre présente une face de cassette et un personnage. On découvre le monde de la jeunesse américaine et surtout la détresse des ados livrés à eux-mêmes, faute d'oser parler aux parents ou aux copains. Malheureusement le rythme du livre monte crescendo de plus en plus trash tout comme l'esprit de Hannah mais nous mène à une fin un peu en queue de boudin sans réelle surprise .  Peut-être qu'avec la série la fin paraitra moins fleur bleue. Une lecture pour jeune adulte bien dans sa tête mais pas forcément pour ado !
 

Bonne lecture

Livre : Petit pays de Gaël Faye

La rentrée arrive à grands pas, avec elle de nouveaux livres. Pour cette rentrée littéraire, je vais commencer par vous présenter ma dernière lecture
 

Petit pays de Gaël Faye

 
 


Résumé :

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel  voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…
 

Mon avis :

Un style qui se lit facilement. une histoire émouvante dont le rythme s'accélère au fur et à mesure du livre malgré un début très lent. C'est un beau livre émouvant, pas un chef d'œuvre non plus mais une lecture plaisante qui a obtenu le Goncourt des lycéens et qui sort en poche.
 

 Bonne lecture

La journée de la femme digitale 2017

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez pu voir que cette semaine a été riche en évènements, formation en simulation, réunion et une conférence qui me tient particulièrement à cœur :
 

La journée de la femme digitale

 
 
De quoi s'agit-il ? Je vous vois venir : "encore une journée sur la femme, encore une stigmatisation du genre !".  Alors oui un peu mais pas que. La Journée de la Femme Digitale (JFD) célèbre l’audace des femmes qui entreprennent, qui intra prennent et qui portent avec succès la vision du monde de demain : un monde digital où la femme sera au cœur de toutes les initiatives. Cette journée sert avant tout à mettre en avant le parcours de femmes audacieuses qui ont su utiliser et développer le digital pour monter un projet innovant et dans beaucoup de cas très pratique.
 
En effet, semaine des droits de la femme, la question se pose encore de la place de la femme dans le monde mais plus particulièrement dans le digital. Quelques chiffres pour montrer que non tout n'est pas encore gagné. Une enquête menée par Syntec Numeric montre que le taux de féminisation dans le secteur du numérique est de 33% contre 53% dans les autres secteurs et Social builder montre que les femmes  ne sont à la tête que de seulement 8% des entreprises innovantes. Ces chiffres mettent en lumière le long parcours qu'il reste à faire afin d'arriver à une égalité femme/homme.
 
Alors ne vous fourvoyez pas je ne suis pas devenue une activiste féministe mais je revendique et je suis fière d'être une femme et encore plus une femme du digitale car oui en tant que simulatrice/numéricienne de profession et surtout bloggeuse, j'assume mon statut de femme digitale, et cette journée n'a fait que renforcer cette implication car j'y ai découvert des parcours féminins plein de courage comme pour la boxeuse Sarah Ourahmoune, médaillée d'argent aux derniers JO ou encore Charlotte la créatrice de  The Fighting Kit,  qui a créé des kits d’essentiels pour accompagner les combattants du cancer.
 
Avec plus de 10000 femmes inscrites, cette journée ouvre les yeux sur le pouvoir que peuvent avoir les femmes dans le monde du digitale et comment, armées de courage et d'idées innovantes, elles peuvent être puissantes. Malheureusement, cette voie professionnelle est encore peu connue des jeunes femmes en devenir ainsi si on interroge des lycéennes sur leur choix professionnel, seule la moitié connait les différentes familles de métiers du numérique et de l’ingénierie. On comprend mieux pourquoi certaines prennent les devants et lancent des formations/écoles comme Magic Makers, qui apprend à coder aux enfants.
 
A l'heure du numérique, de l'automatisation et du progrès technologique à cours termes près de la moitié des métiers existants vont disparaître ou être profondément remaniés par la transformation numérique qui s’opère dans toute l’économie actuelle, il est donc foncièrement important que la femme s'implique dans cette nouvelle voie du digitale, une vision déjà mise en avant par Isabelle Juppé dans son livre La femme digitale publié il y a déjà 10 ans. Beaucoup l'ont déjà compris comme la chaine Téva où la place de la femme est mis en exergue ou encore Yann Artus-Bertrand qui, en collaboration avec Anastasia Mikova développe un film appelé Women, basé sur le témoignage de femmes du monde entier.
 
 
Cette journée montre donc que la marche à franchir n'est pas si haute pour que la femme devienne une femme du digitale, engagée, célébrée et succesfull, afin de développer un monde meilleur, #forabetterword, thème de cette journée. 
 
Références
 

Bonne année

Bonjour et belle année.


Je sors un petit peu de mon silence de fin d'année pour venir vous présenter mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année, quelle soit riche en créativité, en gourmandise, en amour mais surtout que la santé soit au rendez-vous.

Comme il est de coutume je devrai commencer ce premier article par de grandes résolutions , vous dire que je vais publier plus, que je ferai plus d'articles, que je m'investirai plus. Mais soyons honnête 2 blogs, un bébé, une famille recomposée ... Le temps me manque. Alors pour aujourd'hui je vais vous présenter ce que j'ai mis en place et ce que j'ai envie de faire cette année.

1/ les activité manuelles


Fin 2016, j'ai commencé le tricot ... et bien je continue... Objectif tricoter un bonnet pour bébé à minima et continuer l'opération Innocent, dont je vous parlerai très prochainement.

Toujours dans le tricot, il faut savoir évoluer, j'aimerai regarder d'autres points, d'autres techniques, l'idée c'est d’approfondir !

Le dessin : mon frère a eu de superbes pastels pour le collège il y a quelques années mais il ne s'en est jamais servi. J'en ai hérité. Je ne connais pas du tout la technique mais je veux apprendre. A mes pastels !!!!

La photo : j'en fais beaucoup pour le blog, et j'adore ça un moyen d'expression puissant et illimité. Je me fixe donc une fois par mois de faire un article sur un thème photo. Peut être illusoire ou trop ambitieux , qui vivra verra !

2/ L'investissement personnel


Cette année je me suis rendue compte que niveau association, dont de soi, j'avais fait le minimum vital. J'aimerai donc m'investir beaucoup plus dans des associations via les blogs. C'est une annonce si des associations sont intéressées merci de me contacter : floencuisine@hotmail.Fr

L'investissement personnel est aussi comme l'indique son nom "personnel", j'ai commencé à rédiger un journal intime  (dont vous ne verrez pas la moindre ligne) mais j’espère qu'il me permettra d'une part de garder une trace des journées somme toute anodines mais si riches et qui passent si vite. J'espère surtout que rédiger me permettra de me calmer, d'exprimer ma colère, mon surplus d'énergie autrement qu'au travers de coups de gueule dont je suis très adepte.

3/ Le respect de soi


Un jour un médecin m'a dit "vous ne prenez pas soin de vous." et j'ai ri. Comment m'occuper de moi alors que je n'arrive pas à tout gérer, comment penser à moi alors que tellement de monde compte sur moi. Et puis un jour le château de carte s’écroule, le socle en béton se fissure et à ce moment là on se rend compte qu'il y a peu de personnes qui sont là pour panser les blessures, mais surtout que si vous ne le faites pas vous même ce ne sera jamais fait concrètement. Alors cette année, je vais m'accorder plus de temps, plus penser à moi. C'est égoïste ? oui très certainement mais nécessaire pour se recentrer et faire le point sur les choses importantes. Cela permet de relativiser !

Voila trois items pour une année 2017 qui commence déjà à plein régime. Encore une fois bonne année à tous, profitez de chaque instant la vie est courte ...

Mille bisous

Flo